Traduction et surtitrage
DE/EN > FR
cb@buerozwei.berlin

Charlotte Bomy a suivi un cursus en études germaniques et en études théâtrales à Strasbourg et à Berlin. Elle a soutenu sa thèse en 2008, puis a été chercheuse postdoctorante invitée à la FU Berlin dans le cadre du programme franco-allemand Fernand Braudel-IFER outgoing en 2012. Ses domaines de recherche concernent les écritures contemporaines francophones et germanophones, les relations entre texte et image, l’histoire et la théorie du spectacle vivant ainsi que les pratiques culturelles et artistiques de la contestation. Depuis 2012, elle travaille comme traductrice indépendante, spécialisée dans le théâtre et les sciences humaines à Berlin. Elle a traduit de nombreux textes d’autrices germanophones en français (notamment Ingrid Lausund, Darja Stocker, Sasha Marianna Salzmann, Maxi Obexer), pour lesquels elle a obtenu différents prix ou bourses (Transfert Théâtral, Eurodram, Centre National du Théâtre). En tant que surtitreuse, elle a également accompagné une trentaine de productions germanophones invitées en France. Dans le cadre de la collection Drama Panorama, publiée chez Neofelis Verlag, elle codirige avec Lisa Wegener l’anthologie Internationale queere Dramatik ainsi que Afropéen*nes – afrodiasporische Dramatik aus Frankreich (à paraître).

Principaux domaines de traduction :

Théâtre, opéra, prose, sciences théâtrales et études chorégraphiques, musicologie, sciences humaines, sciences sociales, philosophie, études genrées, études visuelles, textes journalistiques.

Traductions réalisées pour le théâtre (sélection) :

Monstres – on ne danse pas pour rien, texte de Rébecca Chaillon, surtitrage dans le cadre du festival Tanztage à la Fabrik Potsdam, 29/30 mai 2018 (avec Lisa Wegener).

Délit de solidarité (Illegale Helfer) de Maxi Obexer, 2017 (avec Katharina Stalder), L’Arche Éditeur.

Les Combats des femmes (Die Kämpfe der Frauen) de Maxi Obexer, 2016 (avec Katharina Stalder), l’Arche Éditeur.

Mameloschn (Muttersprache Mameloschn) de Sasha Marianna Salzmann, 2015, L’Arche Éditeur. Traduction soutenue par le programme Transfert théâtral, primée par le programme Eurodram et le Centre National du Théâtre (2015).

La Colère d’Oympe (Zornig geboren) de Darja Stocker, 2012. Traduction soutenue par le programme Transfert théâtral. Publiée aux Presses Universitaires du Mirail, collection bilingue, 2012, 192 p.

Traductions publiées en sciences humaines (sélection) :

L’industrialisation de la musique populaire et Pourquoi les chansons ont-elles des paroles ? (traductions de l’anglais ). In F. Ribac (dir.), Simon Frith. Une sociologie des musiques populaires, Les Presses du réel, Dijon, 2018.

Institution (extrait de l’ouvrage Kritik des Theaters) de Bernd Stegemann. In D. Scott (dir.), Revue Incise, Théâtre de Gennevilliers, 2017, p. 236-259.

Mise en scène des rôles féminins dans le théâtre d’E. Schleef de Miriam Dreysse et Peuple trahi et November 1918. Topographie d’une révolution d’après E. Schleef et A. Döblin de Christina Schmidt. In F. Baillet (dir.), Einar Schleef par-delà le théâtre. Mise en scène, écriture, peinture, photographie, Presses Universitaires de Rennes, 2016, p. 57-69 et p. 125-139.

Autres références :

Théâtre National de Strasbourg, MC93 (Bobigny), Nuits de Fourvière, Les Célestins Théâtre de Lyon, Théâtre Le-Maillon (Strasbourg), Münchner Kammerspiele, Festival Augenblick mal! (Berlin), Schaubühne Lindenfels Leipzig, Revue Le Bruit du Monde, Revue La Main de Thôt, Revue d’Histoire du Théâtre, Editions Syllepse, Les Cahiers d’Études Germaniques, CNRS Éditions, Les Presses du réel, Comtemporary And (C&), die Tageszeitung (taz), lingua·trans·fair